Ajouté ce vendredi 30 juin '17, cet article

 

Une œuvre d'art en forme de fontaine, dont le ruisselement d'eau forme écran et recevant, Oh miracle ! une suite d'images. Tel est, dans sa forme la plus aboutie, ce projet à partager.

Une présence dans la ville : 10 mètres de large par 8 de haut. Un phare pour Quai 9.

Ce système utilisé en communication évènementielle, je propose de le rendre pérenne et ainsi : changer l'image deux fois par jour au rythme des marées.

Donner du sens au mot et de la réalité en montrant ce qui est interdit : l'accès aux quais.

(Qui sait ce qui se passe dans les chantiers navals? Qui voit les bateaux de commerce, ceux qui transportent 90 % du commercie mondial?). 

Je propose un projet à rendre collectif,  annoncé ci-dessous

Soyez promoteurs d'une idée d'abord et par votre vote tester l'idée de éaliser une fontaine d'images maritimes, rapprochant un nom, quai 9 en l'occurence, de ce qu'on devrait voir, d'un quai : des bateaux.

Permettez, que vous soyez de Lanester ou d'ailleurs, de réaliser cette fontaine d'images navales.

Des bateaux, au rythme d'un quai, partis deux fois par jour, nouveaux deux fois par jour. 

Des flancs de coques pour créer une ligne graphique au fil de l'année. Et créer des évènements de photos et autres, tout en permettant d'annoncer les spectacles et évènements de la salle Quai 9. 

C'est simple non? Cher, oui, mais donc à envisager et apprécier le retour sur investissement.

Combien? combien d'argent pour générer une image de maritimité? Combien de fric, d'affiches à dupliquer, de relations presse à entretenir (...) de location d'espaces publicitaires et de frais pour se créer une véritable Image de communication?

La ville a t'elle apprécié les efforts financiers inouis à générer pour, actuellement, GENERER UNE IMAGE.

J'ai 10 ans de com' dans les pattes : cette communication-là, celle qui devrait être payée, ce sont des centaines de milliers d'euros à moyen terme, d'abord, à entretenir, ensuite.

Avec une prise de risque réelle : celle de ne pas pouvoir gérer cette image, soir par erreur(s) de positionnement soit par manque de capacités.

Ce coût inouï pour une collectivté comme Lanester, je propose de le réaliser avec ce projet, en en examinant les facettes d'avantages, leur juxtaposition et netteté d'image.

Ma proposition vise à créer de l'esthétisme rapprochant le nom Quai 9 de sa concrétisation esthétique, induisant :

- la présence des chantiers navals avec la soudure soutenue sur une très large partie des tableaux de la ligne graphique.

-le rapprochement avec Quai 9 en forme d'écho, de phare, de signal, qui permettra, justement, d'affirmer une ligne graphique; un 'esprit'; une concrétisation; et, et ...et un évènement en soit deux fois par jour

- Faire qu'au Pays de Lorient, une nouvelle œuvre soit exposée, et changée deux fois par jour et donner prétexte à selfies devant la fontaine d'images navales.

- Donner à voir l'idée même de la marée, de ce mouvement dont j'exprime en tableaux photographiques en une réalité intéressante que le public ne verra jamais car les abords des quais sont grilllagés.

-C'est permettre, avec ce projet de fontaine d'images de bateaux, d'associer ce contenu riche à l'imaginaire de la salle Quai 9, pour la différencier, l'affirmer, lui donner du contenu pour tout le monde, quel que soit l'usage de la salle.

Et il y a de nombreux autres arguments... ressortant de la participation à la valorisation du pays de Lorient, notamment et de Lanester, an particulier.

Pas convaincus ? Convaincus ?  

J'ai exposé mes tableaux photographiques au salon Euronaval 2015 avec Bretagne Pôle Naval, puis invité d'honneur du salon Euromaritime 2016. Mes rencontre la filière maritime, établissent un constat, partagé depuis avec de nombreux interlocuteurs de la filière : l'absence d'image des métiers de la filière maritime. Point.

J'apporte, ici au pays de Lorient, car elle en a les atouts : la volonté d'éfier cette fontaine, ou écran permanent d'images navales avec u rythme : donner du sens et de la beauté à l'idée qu'on porriat se faire de la filière maritime. 

Pour aller avec ce phare à facettes, un outil dépassant Lanester.

un 'Moyen', un outil pour controuner la difficulté de se forger une image

 

 

 

 

 

Ci dessous, texte initial de ce site 

-----------

... Ar Sosten s'allège et devient Aosten  ... Ar Sosten s'allège et devient Aosten ...

L'univers d'Ariel Aosten vient des quais. Proche de certains travaux d'Hartung, les tableaux photographiques de cet artiste breton saisissent les heurts, les blessures issues des rencontres entre flancs de navires et arêtes des quais.

Des heurts d'abordage, des frottements, des heurts de l'existence transmuées par la beauté. 

90 % du commerce mondial passe par la mer. Mais les ports de commerce sont grillagés. Aosten en révèle une dimension artistique singulière et unie par la soudure issue des chantiers navals. 

Ces tableaux photographiques s'immiscent dans la veine d'une abstraction lyrique 100% pur port.

Illustration du fait maritime transformé en œuvres d'art, l'imaginaire d'Aosten l'affirme en mémoire esthétique et glisse un message patent : "De la résilience peut naître le meilleur"' (Boris Cyrulnik).

A travers ses recherches picturales Ariel Aosten impose un imaginaire issu des bateaux.  Est-ce de la photo? Est-ce de la peinture? L'un et l'autre, identifié puis révélé comme résilience en vue de faire des blessures de la vie une scène de spectacle, une aventure sur un quai neuf.

Aosten est membre de l'Académie des Arts et Sciences de la mer (Cf le site http://www.academie-arts-sciences-mer.com/)

Aosten est partenaire de Bretagne Pôle Naval, regroupement de 130 entreprises de cette filière. http://bretagnepolenaval.org


Tous les tableaux photographiques sont sur supports et dimensions personnalisables.
Le bouton 'Mise en situation' en bas à gauche sous chaque tableau permet d'apprécier l'œuvre sélectionnée dans des pièces d'habitation.

Pour toute information, merci de contacter par mail  ou oralement au 06 12 74 59 23

Mail : ariel@aosten.bzh